window.dataLayer.push({ 'event' : 'screenInteraction', 'event_category' : 'hors_funnel', 'event_action' : 'step_start', 'event_label' : 'clic_CTA' });

Découvrez le témoignage de Astrid Boyer, fondatrice de Billy Agency 

L’interview d’Astrid

Pouvez-vous nous présenter Billy Agency ?  

Billy Agency est une agence de Legal Design, c’est-à-dire une agence qui utilise le design pour rendre le droit plus compréhensible et accessible.

Qu’est-ce qui vous a amenée sur Fygr ?

C’est une amie qui m’a conseillé Fygr un jour, en me disant : « Tu vas voir : c’est incroyable, toi qui galères avec ton Excel, c’est ultra visuel. »

Avant Fygr, je gérais ma trésorerie avec un Excel, comme beaucoup de monde j’imagine ; et je me dépatouillais plus ou moins bien. Donc j’avais parfois de très bonnes, ou de très mauvaises surprises, selon les mois.

C’était assez galère, surtout en termes de charge mentale, de me dire :

– « Est-ce que je ne me suis pas trompée, comme il y a deux mois ? » ; 

– « Est-ce que finalement dans 1-2 mois je ne suis pas morte » ; 

– Etc. 

Qu’est-ce que Fygr vous apporte ? 

Fygr répond complètement à la problématique que j’avais, qui était d’éviter les surprises à la fin du mois.

Le plus, c’est de pouvoir visualiser, d’avoir une vision graphique de ma trésorerie future. Et d’ailleurs, je m’amuse beaucoup à me faire des petits scénarios : « Si tout d’un coup je gagne ça, qu’est-ce qui se passe ? ». C’est même devenu un jeu, parfois !

Y-a-t’il un avant et après Fygr ?

Il y a eu complètement un avant et un après, et surtout il y a eu une charge mentale en moins. Ça, c’est vraiment important : la charge de ne pas se tromper, de savoir comment ça se passe, de pouvoir imaginer les différents scénarios, et de les visualiser. 

Pour moi, c’était vraiment ça : ce souci que j’ai dans la tête – et j’en ai plein au quotidien – j’ai envie de l’enlever, de ne pas avoir cette peur en plus.

Quelle est votre fonctionnalité préférée ?

La fonctionnalité que je préfère, c’est le graphisme avec les différentes courbes et les scénarios. D’ailleurs, j’adore comparer le tableau avec le graphique, pour voir l’impact quand je change quelque chose.

À quelle fréquence utilisez-vous Fygr ?

Ça dépend, ça peut être tous les dix jours quand je suis plutôt tranquille. Et quand j’ai une montée de stress, ou un client qui ne paie pas : là, je vais y aller tous les deux jours. En fait, j’y vais dès qu’il y a un changement de trésorerie important. Et comme je suis une agence, il y a forcément des pics tout d’un coup, et malheureusement des bas parfois.

Fygr en trois mots ?

Simple, visuel et pratique.

Conseillerez-vous Fygr ?

Non seulement je le conseillerais, mais surtout je l’ai déjà conseillé à pas mal d’amis entrepreneurs : forcément quand on est entrepreneur on en a beaucoup ! Tout simplement, parce que c’est une charge mentale en moins, et puis surtout, c’est transformer un moment qui peut être pénible et stressant, en quelque chose d’agréable et de ludique.

 

Prêt à me lancer ? Essai gratuit pendant 7 jours